Etudes/enquêtes

Etude Hospitalisation Privée : L'emploi à temps partiel

L’objectif de cette étude est de connaître et de comprendre l’usage du temps partiel dans la branche afin d’anticiper les effets de la réforme portant sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013, qui a pour but d’encadrer plus fortement le recours au temps partiel. L’étude dresse, dans une première partie, un état des lieux de l’emploi à temps partiel. Une seconde partie traite plus spécifiquement de la réforme de l’emploi à temps partiel.

Que faut-il retenir ?

Avec 22% de salariés à temps partiel, les entreprises de la branche ont davantage recours à cette forme d’emploi que la moyenne française (18%). Des disparités importantes s'observent derrière cette moyenne selon les métiers et les secteurs de la branche.

Le temps partiel peut présenter à la fois des opportunités et des contraintes pour les salariés comme pour les employeurs. Du côté des salariés, la durée du travail contribue à la qualité de l’emploi et de l’équilibre avec la vie privée, que ce soit en positif ou en négatif. Le temps partiel permet au personnel soignant de se ménager du temps pour sa vie familiale, de prendre du recul sur son activité, éventuellement d’exercer une autre activité. Mais pour d’autres salariés, qui possèdent des profils facilement substituables, le travail à temps partiel va signifier une forte probabilité de sous-emploi, de pauvreté laborieuse, de contraintes et de frais afférents.

Pour en savoir plus

Téléchargez l'étude