Une enquête pour mieux comprendre vos besoins actuels !

16 avril 2020
Le 31 mars dernier, nous vous adressions un questionnaire pour mieux comprendre vos besoins d’accompagnement en cette période de crise sanitaire. Etat des lieux de la situation, thèmes de formation plébiscités, spécificités par secteur : décryptage de vos réponses en 3 points.

Nous adressons un grand merci aux 604 répondants qui permettent à l’OPCO Santé de proposer des contenus pédagogiques à distance au plus près des besoins de l’ensemble de nos adhérents en cette période de crise. Dans une logique d’actualisation en continu de notre offre à distance, le questionnaire reste ouvert afin que vous puissiez apporter, à tout moment, vos suggestions de thèmes de formations.

Accédez au questionnaire

ÉTAT DES LIEUX DE LA SITUATION DE NOS ADHERENTS - AU GLOBAL

Une activité en hausse pour le secteur des personnes âgées – en ralentissement pour celui du sanitaire et du handicap.

 

  • 50% des structures ayant répondu connaissent un ralentissement de leur activité. Une situation renforcée dans le secteur sanitaire (66% se déclarent dans cette situation) et, dans une moindre mesure, dans le champ du handicap (58%).
  • 34% connaissent un accroissement de leur activité. Une situation renforcée dans le secteur des personnes âgées (64% se déclarent dans cette situation) et les très grosses structures (47% des structures de plus de 1 000 salariés).

Dans les deux cas (hausse ou ralentissement de l’activité), la situation impose des ajustements dans l’utilisation des ressources.

  • 40% des structures ayant répondu ont mobilisé leurs salariés sur d’autres métiers que le leur pour s’adapter à la situation et ce, davantage dans le secteur des personne âgées, du handicap et les plus grosses structures (plus de 300 salariés).

  • 16% ont passé des salariés à temps partiel et ce, plus fortement dans les structures du secteur social et les SSTI.

  • 7% ont intégré du personnel de la réserve sanitaire et 12% envisagent de le faire. Un recours davantage présent dans les très grosses structures (de plus de 1 000 salariés) et dans le secteur des personnes âgées.

LES THÈMES DE FORMATION LES PLUS PLÉBISCITÉS À LA SITUATION

Sur les 20 thèmes de formation évalués, 5 recueillent l’intérêt de plus de 75% des répondants :

  1. La gestion du confinement, répercussions sur l’organisation et répercussions psychiques (inquiétudes des professionnels et des personnes accueillies).

  2. Prévenir l’épuisement professionnel et la souffrance au travail.

  3. La gestion des situations à forte charge émotionnelle.

  4. Manager en période de crise.

  5. Le maintien du lien avec les familles en période de confinement.

--> Du contenu sur ces thèmes est déjà disponible sur nos plateformes nos plateformes de formation et de contenus pédagogiques en ligne.

Vous avez été nombreux à fournir d’autres idées de thèmes. Les principales concernent :

  • Le travail et le management à distance 
  • Les outils numériques et digitaux
    • Par exemple : les outils numériques pour communiquer avec les usagers (notamment adolescents), comment choisir un outil fiable collaboratif,…
  • Les mesures d'hygiène, les gestes barrières et les précautions standards
    • Par exemple : la prise en charge à domicile d'un patient atteint du Covid-19, la procédure d’élimination des déchets virus, les protocoles d’habillage et de déshabillage,…
  • La gestion du confinement et de l'isolement
    • Par exemple : refus du confinement chez les adolescents, éthique du confinement et du droit de l'usager, troubles psychologique et confinement quel accompagnement?,…

    • La gestion du stress
      • Par exemple : comment accompagner les salariés qui ont peur de venir travailler, prendre soin de soi entre les moments de tension au travail, comment gérer la fatigue, l'attention et la vigilance constantes des soignants,...
    • La communication interne et externe
      • Par exemple : communiquer avec les familles et les média  en situation de crise, contrôler et positiver la communication vers les usagers, gérer la somme d'information pour informer sans désinformer,…
    • Les changements RH liés à la crise sanitaire
      • Par exemple : report congés, arrêts maladies, dépassement des heures de travail hebdomadaires, mandats CSE,…, formations rapides sur les nouveaux décrets et les nouvelles réglementations,…
    • La gestion du personnel
      • Par exemple : intégrer un nouveau collaborateur en période de confinement, gérer l’absence de personnel, l’intégration de bénévoles,…

    --> Nous allons progressivement intégrer du contenu sur ces thèmes sur nos plateformes de formation et de contenus pédagogiques en ligne.

    LES SPÉCIFICITÉS PAR SECTEUR

    Le secteur SANITAIRE, dont l’activité est plutôt en ralentissement, est particulièrement enclin à profiter de la période pour développer la formation à distance, avec des besoins forts de formation sur les gestes et postures.

    • Les structures du sanitaire ayant répondu témoignaient d’un ralentissement de l’activité (pour 2/3 d’entre elles et même plus fortement dans l’hospitalisation privée). Elles se sont réorganisées pour accroître leurs moyens en réanimation mais les malades ont été peu fléchés vers ces structures (évolution en cours) ou encore, les cabinets médicaux et les urgences semblent désertés par crainte du virus.

      • Le secteur est particulièrement enclin à profiter de la période pour développer la formation à distance pendant la période avec des besoins forts de formation sur les gestes et postures :
        • Intubation et gestes techniques pour prévenir les difficultés respiratoires.
        • Accompagnement des patients à distance.
        • Accompagner les soignants lors du décès d’un patient (dans les gestes et postures, information à la famille,…).
        • Soutenir la démarche d’accompagnement aux soins palliatifs en équipe.
      • Un besoin fort également sur le management en période de crise.

      Le secteur des PERSONNES AGEES, très impacté par le Covid-19, exprime des besoins forts de formation autour de la gestion émotionnelle / psychologique de la crise.

      • Le secteur des personnes âgées, dont le public est fortement touché par le Covid-19, connait un accroissement de son activité (pour 2/3 des structures répondantes). Les structures s’adaptent en mobilisant plus que la moyenne des salariés sur d’autres métiers et en intégrant du personnel de la réserve sanitaire.
      • Le secteur a des besoins de formation plus forts autour de la gestion émotionnelle / psychologique de la crise :
        • Soutenir la démarche d’accompagnement aux soins palliatifs en équipe.
        • Accompagner les soignants lors du décès d’un patient (dans les gestes et postures, information à la famille,…).
        • Accompagnement managérial post traumatique.
        • Gestion des situations à forte charge émotionnelle.
        • Prévenir l’épuisement professionnel et la souffrance au travail.
      • Un besoin fort également sur l’intubation et gestes techniques pour prévenir les difficultés respiratoires. 

      Le secteur du HANDICAP, dont l’activité est plutôt en ralentissement, a plus d’attentes de formation sur l’accompagnement à distance et la gestion du confinement.

      • Comme le secteur sanitaire, le secteur du handicap connait majoritairement un ralentissement de son activité qui se traduit par la mobilisation plus forte de certains salariés sur d'autres métiers que le leur.
      • Le secteur du handicap a des besoins dans la moyenne mais plus forts sur :
        • Accompagnement des patients à distance.
        • Gérer le confinement en établissement.
        • Gestion du confinement, répercussions sur l’organisation et répercussions psychiques (inquiétudes des professionnels et des personnes accueillies).

       

      Le secteur SOCIAL, qui développe plus fortement le temps partiel, a des attentes de formations portées autour du télétravail.

      • Dans un contexte où 10% des structures du social ayant répondu voient leur activité à l’arrêt, le secteur s’adapte à la situation notamment par un recours plus important au temps partiel (25% vs 16% en moyenne).
      • Des attentes de formation plus fortes autour du télétravail :
        • L’utilisation d’outils collaboratifs (visio,…).
        • Organiser le télétravail.
        • L’utilisation des outils bureautiques (word, excel,…).
      • Mais aussi sur :
        • Mettre en place l'activité partielle.
        • Prévention et gestion des situations de violence et d’agressivité.

      Malgré une base de répondants plutôt faible, on peut noter une tendance au fort ralentissement de l’activité des SSTI. Les besoins de formation sont très axés autour du travail à distance.

      • Dans un contexte de travail à distance massif, le secteur des SSTI semble fortement impacté par la crise : 86% connaissent un ralentissement de leur activité – 57% ont recours au temps partiel.
      • Des besoins de formation très axés autour du travail à distance :
        • Mettre en place l'activité partielle.
        • Accompagner les soignants lors du décès d’un patient (dans les gestes et postures, information à la famille,…).
        • Accompagnement des patients à distance.
        • Manager à distance.
        • L’utilisation des outils bureautiques (word, excel,…).
        • Les bonnes pratiques du télétravail.
      Note : Le nombre insuffisant de répondants sur le thermalisme ne permet pas de présenter les tendances de ce secteur.