Nouvelle échéance au 30 juin 2021 pour l'entretien professionnel

16 Décembre 2020
En raison de la prorogation de l’état d’urgence sanitaire liée à la Covid-19, une ordonnance du 2 décembre 2020 accorde aux entreprises un délai supplémentaire pour réaliser les entretiens professionnels de leurs salariés. Les employeurs peuvent reporter, jusqu’au 30 juin 2021, les entretiens professionnels des salariés devant se tenir entre le 1er janvier 2020 et le 30 juin 2021. Cette même ordonnance suspend également l’application de la sanction.

Un délai pour tous les entretiens professionnels

Contrairement à la première mesure d’urgence du 1er avril dernier qui permettait aux entreprises de reporter jusqu’au 31 décembre 2020 l’entretien professionnel faisant un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, ce nouveau report jusqu’au 30 juin 2021 concerne :

- les entretiens professionnels bisannuels
- l’entretien "état des lieux", se tenant tous les six ans.

Une suspension de l’application de la sanction

L'ordonnance du 2 décembre 2020 prolonge également de six mois la période pendant laquelle la sanction liée au non-respect des obligations liées à l’entretien professionnel (abondement du CPF) est suspendue.

Ainsi, à compter du 12 mars 2020 et jusqu'au 30 juin 2021, cette sanction ne s’applique pas. En revanche, à compter du 1er juillet 2021, elle sera de nouveau applicable.