Bilan de compétences

Le bilan de compétences

Qu’est-ce-qu’un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences permet à son bénéficiaire d’élaborer un projet professionnel en faisant une analyse de ses compétences professionnelles et personnelles et en faisant un travail de réflexion sur ses motivations.

A partir de cette analyse, il est possible :

  • D’organiser ses priorités professionnelles ;
  • De mieux exploiter ses ressources personnelles ;
  • De mettre en avant ses atouts lors de négociations relatives à ses choix de carrière.

Quel est le public éligible au bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est accessible à tous sans restriction :

  • Salariés ;
  • Non salariés (commerçants, profession libérale, etc.) ;
  • Agents publics ;
  • Demandeurs d’emploi ;
  • Particuliers.

Comment s’organise le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule en 3 phases :

  1. Une phase préliminaire lors de laquelle le consultant procède à une analyse de la demande et du besoin de la personne pour déterminer le format le plus adapté et définir les modalités de réalisation du bilan de compétences ;
     
  2. Une phase d’investigation qui permet de construire le projet professionnel. Le consultant accompagne le bénéficiaire dans cette démarche et l’aide à évaluer la pertinence de son projet et à émettre, le cas échéant, des alternatives ;
     
  3. Une phase de conclusion durant laquelle le bénéficiaire s’approprie les résultats et réfléchit aux moyens de mettre en œuvre son projet. Cette phase doit notamment prévoir la possibilité d’un suivi effectué par le consultant.

Le bilan de compétences donne lieu à la production d’une synthèse écrite et strictement personnelle des résultats remise au bénéficiaire. Elle ne peut être transmise à un tiers qu’avec l’accord du bénéficiaire.

Quand peut être réalisé un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences peut être fait sur le temps de travail ou hors temps de travail. Il peut être réalisé en congé parental, en arrêt de travail, en mi-temps thérapeutique, en congé sans solde ou sabbatique.

En revanche, il ne peut pas se dérouler pendant un congé maternité, en congé de proche aidant ou en Projet de Transition Professionnelle.

Quelles sont les modalités de financement du bilan de compétences ?

Les financements du bilan de compétences sont différents si le demandeur est salarié ou demandeur d’emploi.

Le bilan de compétences du salarié peut être financé via :

  • Le plan de développement de compétences de l’employeur ;
  • Le CPF du salarié avec abondement possible de l’employeur ;
  • L’autofinancement.

Le bilan de compétences du demandeur d’emploi peut être financé via :

  • Le CPF du demandeur d’emploi ;
  • La région ;
  • Pôle Emploi ;
  • L’autofinancement.

Quelle est la prise en charge de l’OPCO Santé ?

Pour être éligible à la prise en charge de l’OPCO Santé, un bilan de compétences ne doit pas excéder 24 heures. Le bilan de compétences suivi dans le cadre du plan de développement des compétences peut bénéficier des financements prévus dans ce dispositif, à savoir :

 - Pour les entreprises de moins de 50 salariés, les frais d’accompagnement uniquement peuvent être financés :

  • A hauteur de 30€ de l’heure par stagiaire pour les entreprises de moins de 11 salariés ;
  • A hauteur de 60% des frais dans le respect d’un plafond de 30 € de l’heure par stagiaire pour les entreprises de 11 à 50 salariés.

 - Quelque soit la taille de la structure, des financements complémentaires sont possibles dans le SSSMS (secteur sanitaire, social et médico-social à but non lucratif) :

  • Les FMB (Fonds Mutualisés de Branche) peuvent être mobilisés dans la limite de 24 heures pour le financement des frais d’accompagnement plafonnés à 80€/ heure, la rémunération et les frais annexes ;
  • Le CIFA issu de la contribution volontaire peut aussi être mobilisé dans la limite de 24 heures mais sans plafonnement des frais d’accompagnement.