Information

Ma S@nté 2.0 : innover dans la formation au handicap

3 Mai 2021
Selon des études de l’IRDES (Institut de recherche et de documentation en économie de la santé) et de l’Udapei Nord, les personnes en situation de handicap mental sont éloignées de l’accès aux soins et de la prévention santé. Pour répondre à ces problématiques, la région Hauts-de-France (HDF) voyait naître en 2018 le projet Ma S@nté 2.0. Zoom sur la formation en éducation à la santé, destinée à former les professionnels au contact des personnes handicapées.

La formation et ses objectifs

Parce qu’elle était innovante et apportait une réponse complète aux problématiques d’accès à la santé pour les publics en situation de handicap, la formation en éducation à la santé a été le seul projet à avoir été accepté par l’ARS suite à son appel à projets.

Plusieurs objectifs étaient poursuivis :

  • Combler les besoins en santé des personnes en situation de handicap par la formation des professionnels qui les accompagnent : notamment en les sensibilisant et en renforçant les pratiques en matière de santé au sein des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux.
  • Fournir aux professionnels accompagnés les clés et les bonnes pratiques pour la conception et la concrétisation d’actions en santé.
  • Mettre ces notions en pratique en élaborant un projet pouvant faciliter l’accompagnement ou la vie des personnes en situations de handicap.
  • Changer le regard porté sur le statut de référent santé pour qu’ils se sentent légitimes à assumer ce rôle. Tout professionnel de l’accompagnement peut être un référent de la santé.

Les chiffres-clés du projet

140

professionnels des Papillons Blancs formés en HDF

59

projets élaborés pendant la formation

80

des structures ont ensuite lancé de nouvelles dynamiques

Un format de formation inédit

La formation s’est articulée autour de dix ateliers qui mêlaient pratique et théorie. Cette construction a permis de garder un équilibre entre l’apprentissage des outils et des clés permettant de mener et de dérouler un projet, et l’action avec la création du projet.

Étalée entre l’automne 2018 et la fin de l’année 2020, de longues périodes ont séparé les ateliers pour favoriser le travail en intersession et le développement des projets.

Un accompagnement post-formation a été déployé par l’IREPS pour permettre aux participants de concrétiser leurs projets et de les mettre en place dans leurs structures. Une initiative unique et innovante puisque pour la première fois, l’appui aux participants se poursuit au-delà des sessions de formation en elles-mêmes.

Et après ?

Au regard des retombées et résultats de cette première expérimentation, un déploiement est envisagé auprès de davantage de professionnels des Papillons Blancs du Nord, du Pas-de-Calais et de l’Oise.

Si la formation est reconduite, elle conserverait la forme initialement adoptée. En revanche, le fond serait ajusté en fonction des retours des participants, comme le renforcement de certaines thématiques telles que l’autodétermination pour permettre aux personnes en situation de handicap d’être autonome.

Cette formation a été pour les structures un point de départ d’une réflexion sur la désignation d’un référent santé en leur sein. Plusieurs d’entre elles l’ont d’ailleurs déjà mis en place.

En parallèle de la formation, pour compléter son action, un atelier à destination des professionnels en ESAT, financé par l’OPCO Santé, a vu le jour. Objectif : les sensibiliser aux gestes barrières, leur permettant de fait de mieux gérer le stress professionnel engendré par la Covid-19.

Témoignages

En tant que professionnel, qu’avez-vous conservé de la formation ? : « Je garde la trame de la fiche projet travaillée lors de la formation. Elle est hyper détaillée, cela me permet de ne rien oublier. Je l’utilise pour chaque projet. Lors de la formation, j'ai connu d’autres personnes en dehors de l’association, par exemple des référents sur Calais et Saint Omer. Ce sont pour moi des personnes ressources avec qui partager ce que l’on fait. C’est important d’explorer le réseau sur tout le territoire. » Alexandra Crombez, coordinatrice santé au Centre d’Habitat du Littoral Dunkerquois – Papillons Blancs de Dunkerque, pour la Newsletter n°10 de Ma S@nté 2.0.

 

 « L’OPCO Santé soutient et permet les initiatives régionales en termes de connaissances et d’accès à la santé. L’ARS et l’OPCO Santé ont cofinancé entièrement la formation en éducation à la santé. Nous avons également accompagné les Papillons Blancs dans l’ingénierie de formation, dans la rédaction du cahier des charges et dans la gestion de l’appel d’offres. Sans ces appuis conjoints, la formation en éducation à la santé n’aurait sans doute jamais vu le jour. » Delphine Simoens, responsable du Pôle ingénierie de la formation à l’OPCO Santé.