Information

Comprendre le partenariat européen emploi-formation

4 Mai 2021
Le secteur de la santé et de nombreux métiers qui s’y rattachent sont en forte mutation. Que ce soit lors d’une évolution professionnelle, d’une adaptation aux nouveaux fonctionnements de sa structure ou d’une reconversion, il est nécessaire de s’y former. Dans le cadre d’un appel à projet du Fonds Social Européen (FSE), l’OPCO Santé bénéficie d’un fonds de 4 millions d’euros pour cofinancer des actions de formation à destination des professionnels les plus fragilisés.

Le partenariat FSE, qu’est-ce que c’est ?

Cette subvention européenne est destinée à accompagner les salariés les moins qualifiés et dont les métiers sont fragilisés, afin de les former aux transformations de leur métier ou du métier visé, à celles de leur secteur et de sécuriser leur parcours professionnel. Cela peut prendre la forme d’un accompagnement sur les transitions écologiques, numériques ou d’un parcours de développement des compétences (PDC) sur les nouvelles technologies utilisées dans leur profession.

Cette subvention est aussi le moyen d’aider ces salariés à développer leurs compétences transversales ou « soft skills », comme la polyvalence ou le relationnel par exemple, afin de faciliter les passerelles entre les métiers.

Les formations éligibles à la subvention FSE

Le projet porte en priorité sur les formations longues et qualifiantes. Parmi elles :

  • Les formations de la filière du soin : Aide-soignant, Auxiliaire de vie, Assistant de soin en gérontologie, diplômes liés à la prise en charge de la douleur et la bientraitance...
  • Les formations de la filière éducative : Accompagnant éducatif et social, Moniteur éducateur, Brevet professionnel jeunesse et sport, Surveillant de nuit, Maîtresse de maison, Cycle de formation autisme...
  • Les formations liées aux services généraux : Brancardier, Bâtiment, Hygiène, Electricité, Entretien des locaux, Logistique, Cuisine, Restauration...
  • Les formations liées aux fonctions-supports : Secrétariat, Accueil, Comptable...

En 2020, des actions de formation pour préparer au Diplôme d’Etat d’Aide-soignant ont ainsi été cofinancées grâce au FSE.

Le public visé par le cofinancement FSE

Ces actions de formations concernent principalement les professionnels du secteur de la santé ayant le moins accès à la formation. Sont privilégiés les personnes les moins qualifiées, les femmes et les séniors. Par ailleurs, ces actions de formation ciblent plus particulièrement les entreprises embauchant 50 à 250 salariés*, sauf cas exceptionnels.

 

* Cofinancement réservé aux structures qui versent des fonds conventionnels

En effet, une étude de l’Observatoire des inégalités et une autre de la Direction de l'Animation de la recherche, des Études et des Statistiques (DARES) montrent que les professionnels des structures embauchant moins de 300 salariés ont moins la possibilité de se former, les femmes et les séniors les moins qualifiés en particulier, surtout dans le cas de formations qualifiantes ou diplômantes.

 

Les modalités de financement des actions de formation par le FSE

La subvention FSE finance à 50% les frais pédagogiques des professionnels souhaitant engager une action de formation, et éventuellement, sous condition, jusqu’à 6,50 €/h les salaires.

 

Ce financement intervient au-delà des financements que nos adhérents ont pu négocier dans leurs conventions de services.

Les actions financées devront démarrer entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021.

drapeau européen

Verbatim

« Dans le cadre du plan de relance du gouvernement lors de la crise de la Covid-19, 74 millions d’euros ont été débloqués pour financer à 100% les actions de formation pour préparer aux Diplômes d’Etat d’Accompagnant social et éducation (AES) et d’Aide-soignant (AS). Le financement du FSE sera d’autant plus mobilisé sur tous les autres axes. » Sylviane Leclercq, Responsable du partenariat FSE à l’OPCO Santé.